plendefrruesjp

9. Rypin.

Rypin : l’une des plus vieilles villes fortes polonaise, mentionnée dans des documents en 1065. En ce temps-là, le siège de l’un des châtelains mazoviens, à partir du XIVème siècle le siège de la starostie. L’invasion des Lituaniens en 1323 et puis l’invasion des Chevaliers Teutoniques (1329) ont détruit et ont dépeuplé l’ancienne ville forte (actuellement la campagne Strorypin). Pour construire la nouvelle, on a choisi une colline au bord de la rivière Rypienica. En 1365, le prince de Dobrzyn, Władysław Garbaty, a rénové le privilège de location de cette ville. Au XIVème siècle on a entouré Rypin de murs avec deux tours et on a construit trois églises. A la place de l’église de saint Wojciech, on a bâti en 1780 une chapelle en bois de sainte Barbara. Le destin de Rypin reflète les fastes de toute la Terre de Dobrzyń. Pendant la dernière guerre, pendant le siège de la gestapo, appelé « Maison du Tourment », les nazis ont détenu et tué cruellement des centaines de professeurs, prêtres, fonciers, employés, artisans et agriculteurs reconnus par des Allemands locaux comme des patriotes et militants sociaux et économiques. On a aussi exterminé tous les juifs qui vivaient dans la ville. La menace de mort n’a pas découragé les patriotes à créer au printemps 1940 l’Union de la lutte armée, avec le temps transformée en Armée de l’Intérieur. Après la fuite des Allemands, les organes de « service de sécurité » créés par le Parti ouvrier polonais qui accomplissait les ordres de Staline, ont arrêté les patriotes liés au serment avec le gouvernement légitime polonais à Londres, sans audience au tribunal, ils étaient exilés aux camps de concentration en Sibérie et les ont emprisonnés dans le pays. Cela a causé que d’autres soldats de l’Armée de l’Intérieur (1942-1945, en Pologne) ont pris l’activité de diversion. Aujourd’hui, la ville est le siège du district, et se compose de 17 000 habitants, possède un enseignement élargi, l’artisanat et le commerce y sont bien développés. « Rypin Agra » est une importante fête inter-régionale industrielle et culturelle, liée à différentes expositions et à la foire. Les objets qu’il est important de connaître : l’église de la Sainte Trinité de 1355 - gothique avec des tours néogothiques et l’aménagement de type rococo, la chapelle de sainte Barbara, l’église du Saint Cœur de Jésus Christ (XXème siècle) avec d’énormes vitraux faits dans l’atelier local d'Elzbieta i Andrzej Bednarscy, une église protestante de la confession d'Augsbourg de 1888, néogothique avec une riche polychromie de l’intérieur. Dans la « Maison du Tourment » se trouve le Musée de la Terre de Dobrzyń avec une exposition archéologique et historique et des expositions temporelles. 

Allez à la galerie