plendefrruesjp

2. Skępe.

Un village fondé en 1445 lié avec la campagne Wymyślin (actuellement en bornes de Skępe) où se trouve le sanctuaire de la Mère de Dieu de Skępe – un très joli ensemble urbain-architectonique. Les valeurs de cette location sont agrandies grâce au paysage forestier qui l’entoure avec les lacs Grand, Saint et Mień et à la réserve naturelle « Torfowisko Mieleńskie ». A Skępe, en face de la place centrale ont été gardées les maisons de la fin du XVIIIème siècle et du début du XIXème siècle avec des marques baroque-classiques avec des étages au sommet. Ce sont des reliques de l’architecture des anciennes villes. L’ensemble de monastère et d’église de bernardins ont été construits dans les années 1508-1510 en style renaissance et a été élargi pendant la période baroque. L’église est devenue un objet de culte ; en particulier d’une sculpture gothique (1496) qui présente « La Plus Sainte Marie La Servante de Seigneur » enceinte. Depuis 1608, le 7 et 8 septembre, en fête de Nativité de la Bienheureuse Vierge Marie, des nombreux pèlerinages viennent de la Mazovie, la Terre de Dobrzyń et la Cujavie. Le sanctuaire de Marie de Skępe est appelé parfois « Petite Częstochowa ». Le complexe architectonique composé harmonieusement se compose de l’édifice du monastère, l’église, la cour de pardon entouré de cloitres arcadiques avec la chapelle baroque de Sainte Barbare du début de XVIIIe siècle construite au milieu. Du côté de la rue, la façade avec des tours aux coins et une porte cochère élevée fait l’impression d’une résidence de défense. Les intérieurs de l’église et de la chapelle de Sainte Anne sont couverts de polychromes faites après 1767 par prêtre Walenty Zebrowski. Dans le cheour, une épitaphe originale de voïvode de Płock, Ignacy Zboiński et sa femme, Salomea. L’aménagement de l’église baroque et rococo, extrêmement riche en œuvres d’art. En proximité du monastère, une édifice de l’ancienne incursion du XIXème siècle et la maison forestière de bois. A Skępe a été lié Gustaw Zieliński (1809-1881), un patriote éminent, militant social et économique, puni pour la participation à l’insurrection de novembre par la confiscation de sa fortune et la déportation pour 10 ans en Sibérie, homme de lettres, historique, collectionneur, le créateur de la bibliothèque et l’éditeur du premier recueil d’œuvres de Jan Kochanowski.   

Près du Lac Grand, il y a deux baignades et un centre de récréation. A Skępe et ses environs, il y a de nombreux hôtels et auberges. Sur le Terrain du Paysage Protégé « Lacs de Skępe » les allées naturelles et forestières.